Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 11:09
Rio 2016 : les manifestans politiques brésiliens excluent des stades

Au cinquième jour des Jeux olympiques de Rio, l'ambiance commence à se tendre dans les tribunes. Des opposants au pouvoir brésilien, qui traverse une crise sans précédent, déroulent des banderoles dans le public, ce qui nécessite régulièrement l'intervention du service d'ordre et provoque la colère des Brésiliens.

Plusieurs expulsions des stades. Douze Brésiliens dont une femme de 82 ans n'auront pas pu voir la fin du match opposant la France aux États-Unis en football féminin, samedi. En cause, une inscription "Dehors Temer", en référence au président Michel Temer, ainsi qu'une banderole en anglais demandant le retour de la démocratie dans le pays. Un autre Brésilien a lui été expulsé de l'épreuve de tir à l'arc sous les yeux de sa famille. L'arrestation, filmée, a fait le tour des réseaux sociaux en quelques heures et agace dans le pays. Certains pointent en effet la faible place laissée à la liberté d'expression.

La population en colère. "Si quelqu'un m'avait demandé en tant que bénévole de retirer la pancarte d'un spectateur, je ne l'aurais pas fait", explique Luis Morrera, un bénévole qui s'est préparé pendant plusieurs mois pour les JO, mais a décidé d'abandonner son poste en signe de protestation. "La première action du gouvernement Temer a été de censurer. Celui qui s'est fait expulsé voulait juste exprimer son opinion. Je me sens exclu, comme une bonne partie de la population pauvre de ce pays", regrette-t-il. "Sont acceptés aux JO ceux qui sont d'accord avec le gouvernement Temer ou ceux qui ont l'argent pour se payer un billet."

Face à la polémique, le comité d'organisation a réagi. "Les JO ne sont pas un lieu de manifestation politique", précise-t-il, en se protégeant derrière une loi votée en 2016 et qui régit les messages dans les stades.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires