Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 18:44

 

 

Pour sa première visite au Brésil, Barack Obama devait aller à la rencontre de la population. Finalement, c'est au théâtre que quelques privilégiés ont pu apercevoir le président américain.

 

obama-bresil.jpg

 

 

Fernando, Marta et quelques 2 000 autres invités triés sur le volet ont eu la chance d’assister au discours d’une trentaine de minutes. Dans son allocution destinée au peuple brésilien, Barack Obama salue "l’essor économique fulgurant de Brésil, ses progrès technologiques et ses valeurs démocratiques, autant de points communs qui permettront de renforcer la coopération économique entre les deux pays". La démocratie, la sécurité nucléaire, la faim dans le monde, les besoins de l’Afrique, tout y passe.

 

A l’extérieur du bâtiment, les 30 000 personnes annoncées ne sont pas là. L’annulation du discours public sur le parvis au profit d’une allocution à l’intérieur du théâtre a découragé de nombreux habitants de Rio. Seules quelques centaines de personnes ont fait le déplacement. Et même si elles sont maintenues à 200 mètres du théâtre, toutes ont l’espoir qu’Obama viendra leur faire un signe, du haut du balcon. Certains ont même attendu plusieurs heures pour apercevoir leur idole, l’homme qui incarne le rêve américain.

 

A l'unanimité les médias brésiliens ont reconnu, à travers la visite d'Obama au Brésil, le caractère hautement symbolique de cette rencontre.

 

Côté Brésil : Assouplissement des barrières douanières et siège permanent aux Nations Unies

 

La présidente Dilma Rousseff n'a pas omis de faire référence à "la persistance des barrières douanières sur les produits brésiliens", comme le jus d'orange, l'acier, le coton. Elle a déclaré qu'une relation commerciale plus juste exige "que soient brisées les barrières qui s'opposent à nos produits."

 

Elle a également réitéré l'ambition du Brésil de devenir un membre permanent du Conseil de sécurité des Nationa Unies, requête à laquelle Barack Obama est resté évasif.

 

Côté Etats-Unis : Valeurs démocratiques et renforcement du partenariat commercial

Barack Obama a fait l'éloge de la consolidation de la démocratie dans un pays qui a connu la didacture, visant indirectement les régimes didactoriaux du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.

 

Saluant "l'extraordinaire ascension" économique du Brésil, le président américain a souligné l'importance de la place du Brésil en qualité de partenaire économique et son rôle dans le paysage mondial "il est temps d'établir un dialogue économique d'égal à égal avec le Brésil aussi sérieusement que nous le faisons avec la Chine et l'Inde."

 

Le Brésil se distingue comme un partenaire énergétique. Pour Barack Obama, lorsque le Brésil sera prêt, les Etats-Unis veulent devenir un important client du pétrole brésilien. Mais au-delà du pétrole, c'est l'éthanol et l'expertise du Brésil dans l'utilisation de technologies propres pour la production d'énergies qui intéressent les Etats-Unis.

 

A l'issue de cette visite, une nouvelle ère semble se dessiner dans les relations entre les deux pays. Si l'ex-président Lula privilégiait l'axe sud-sud, la nouvelle présidence a choixi le terrain des relations économiques.

 

Dilma Rousseff devrait se rendre en visite officielle aux Etats-Unis au deuxième semestre 2011.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires