Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 14:04

Le ministre brésilien des Finances Guido Mantega a annoncé lundi que le Brésil n'avait pas encore choisi le candidat qu'il soutenait pour prendre la tête du Fonds monétaire international (FMI).

Le Brésil est en train d'évaluer les propositions des candidats et prendra une décision "au bon moment", a indiqué le ministre.

"Pour l'instant, il n'y a aucune décision. Je suis en train de discuter avec les autres ministres pour que nous puissions avoir une position collective", a précisé M. Mantega, ajoutant que les candidats devaient faire des commentaires sur les réformes du FMI s'ils voulaient obtenir le soutien du Brésil.

Le Brésil a confiance dans la structure du FMI, qui est favorable non seulement au développement économique global, mais aussi aux réformes de l'organisation, afin d'accorder davantage de droits de décision aux pays émergents dans le cadre du FMI.

"Au cours des dernières années, les pays en développement se sont développé mieux que les pays développés, avec une meilleure croissance économique et davantage de responsabilités fiscales", a révélé le ministre.

Christine Lagarde de France et Agustin Carstens du Mexique sont les candidats en finale pour la position de directeur du FMI. La décision finale sera prise d'ici le 30 juin, selon des sources au FMI.

 

 

La ministre française de l'économie, Christine Lagarde, s'est engagée lundi 30 mai à Brasilia à "approfondir" la réforme du Fonds monétaire international pour donner plus de poids aux pays émergents, dans une conférence de presse au côté de son homologue brésilien. "La grande priorité à venir est la poursuite de la réforme de la gouvernance et son approfondissement", a-t-elle dit à l'issue d'un entretien avec le ministre brésilien des Finances, Guido Mantega.

2011-05-30T204220Z_01_APAE74T1LIM00_RTROPTP_2_OFRBS-BRESIL-.JPG

La visite de Mme Lagarde au Brésil est la première étape d'une tournée des grands pays émergents visant à défendre sa candidature à tête du FMI.

 

La ministre française des Finances Christine Lagarde s'est rendue lundi au Brésil dans l'espoir de décrocher le soutien de l'une des plus influentes économies émergentes pour sa candidature à la direction du Fonds monétaire international (FMI).

L'appui de la première économie d'Amérique latine, qui semble désormais probable, pourrait renverser la tendance dans le pays émergents, pour le moment plutôt en défaveur d'une candidature européen.
Le Brésil est la première étape d'un voyage organisé dans l'urgence et qui conduira Christine Lagarde en Inde, en Chine, en Russie et en Arabie saoudite.
"Je viens évidemment ici pour expliquer ma candidature (...) et je suis également ici pour entendre ce que les dirigeants brésiliens attendent du fonds et de son directeur général", a déclaré Christine Lagarde à son arrivée au Brésil.

 

 

LE SOUTIEN BRÉSILIEN RESTE À CONQUÉRIR

 

 

Mme Lagarde fait figure de grande favorite pour succéder à Dominique Strauss-Kahn, inculpé à New York pour crime sexuel, qui a démissionné le 19 mai de son poste de directeur du FMI. La candidature de la ministre française ea été  renforcée au sommet du G8 de Deauville, en France, où elle a engrangé les soutiens. Après être officiellement entrée en campagne, elle peut déjà se prévaloir du front uni des Européens en sa faveur et du soutien plus ou moins affiché des Etats-Unis et de la Russie.

 

 

Ministre de l'économie depuis 2007, actuelle présidente du G8 et G20 finances, la Française peut faire valoir qu'elle a pris part à toutes les décisions depuis que la crise financière internationale a éclaté en 2008, qu'il s'agisse de la réforme de la gouvernance économique mondiale ou de la crise de la dette en zone euro.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires