Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 10:50

En vingt ans, selon une étude du NBER, l'écart de PIB par habitant entre le Nord et le Sud s'est réduit de 22 à 15,9, grâce à la croissance forte de la Chine, mais aussi de l'Inde et du Brésil. Le commerce mondial connaît le même type d'évolution, avec une explosion du poids de ces trois pays.

 

C'est un enterrement, par les chiffres, de la vision conventionnelle d'un monde bipolaire Nord-Sud. Dans une étude qu'il vient de publier, le National Bureau of Economic Research (NBER), un centre de réflexion américain, dessine un monde tripolaire découpé entre un Nord, un grand Sud composé de la Chine, de l'Inde et du Brésil, et le reste du Sud.

 

Selon le document, entre 1990 et 2009, l'écart de PIB par habitant entre le Nord et le Sud s'est réduit d'environ 28 % grâce à la Chine, à l'Inde et au Brésil, les trois plus importantes économies en termes de produit intérieur brut (PIB) du Sud. Sur cette période, l'écart Nord-Sud s'est réduit de 22,1 à 15,9, et de 39,3 à 16,6 entre le Nord et les trois grands pays du Sud. Chine, Inde et Brésil ont vu leurs économies et leur commerce croître plus vite qu'ailleurs. Les trois pays ont aussi reçu plus d'investissements directs étrangers.

En 2030, le Sud dominera le commerce mondial

Ces évolutions sont d'abord imputables à la Chine, qui a contribué pour 81 % au rapprochement des PIB entre Nord et Sud.

 

Si les taux de croissance suivent les tendances actuelles, l'écart se réduira encore, prédit le NBER. Il pourrait passer de 15,9 en 2009 à 10 en 2030. Une date à laquelle le Sud serait alors dominant dans le commerce mondial, autre volet de l'étude du NBER.

 

Le rapprochement des PIB entre Nord et Sud s'accompagne en effet d'un renforcement du poids du Sud dans le commerce mondial. Entre 1990 et 2009, la part des pays du Sud a ainsi doublé, tandis que celle des pays du Nord perdait près d'un quart de sa valeur. Là encore, le poids combiné de la Chine, de l'Inde et du Brésil explique cette évolution.

 

Entre les années 1960 et aujourd'hui, le poids des trois pays dans le commerce mondial est passé de 3,2 à 11,8 %. Tandis que la part des pays du Nord a décliné, notamment celle des pays du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Canada, France, Italie, Royaume-Uni), qui s'établit à 37,3 % en 2009 après une chute de 29 % enregistrée depuis les années 1960. « L'économie mondiale est en train de se déplacer vers le grand Sud », conclut le NBER.

 

Malgré cette évolution, les pays du Nord continuent de se tailler la part du lion avec 62,8 % du commerce mondial, contre 12,3 % pour la Chine, l'Inde et le Brésil.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires