Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 18:37

Dilma Rousseff envisage des coupes budgétaires plus importantes que prévu et un recours au secteur privé pour des projets d'infrastructure, a rapporté la presse brésilienne hier, signalant la volonté de la nouvelle présidente de donner des gages aux détenteurs de capitaux.

L'ancienne activiste de gauche a succédé samedi à son mentor Luiz Inácio Lula da Silva à la tête du poids lourd sud-américain en plein essor. Dans son discours inaugural, elle a promis d'éradiquer la pauvreté et de protéger les plus fragiles tout en plaçant la réforme fiscale et la lutte contre l'inflation au coeur de ses priorités.

La ministre du Plan et du Budget, Miriam Belchior, a déclaré à la presse que Dilma Rousseff serait «très attentive aux préoccupations du marché» en ce qui concerne les dépenses et prendrait en conséquence «toutes mesures [jugées] appropriées».

L'ampleur exacte des baisses de dépenses publiques fera l'objet d'une décision dans le courant du mois, a ajouté Miriam Belchior. Plusieurs médias brésiliens ont rapporté hier que le total pourrait aller jusqu'à 25 milliards de reais (15 milliards de dollars), soit un peu plus que ce que prévoyaient la plupart des investisseurs.

L'un des principaux défis du Brésil est de trouver des financements pour de nouvelles infrastructures alors que la croissance du produit intérieur brut devrait ralentir en 2011, même si elle reste prévue à 4 %, voire 5 %.

Le gouvernement brésilien a abaissé par décret vendredi ses prélèvements fiscaux sur les investissements étrangers dans les fonds de capital investissement et sur certains placements boursiers afin d'accroître les financements à long terme.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires