Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 11:47

 

     Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a promis mardi à ses compatriotes une "excellente" année 2010 avec la création de "millions" d'emplois, dans son allocution de fin d'année retransmise sur les radios et télévisions du pays.
"Je vous l'assure, nous aurons un 2010 excellent, avec une forte croissance de l'économie et la création de millions d'emplois", a affirmé Lula dont l'anneé prochaine sera la dernière de son deuxième mandat de quatre ans.

 

000123092_5.jpg

 


Le chef de l'Etat a rappelé qu'il y a exactement un an, en pleine crise mondiale, il avait demandé aux Brésiliens de l'aider à maintenir l'économie en consommant de manière responsable mais que maintenant il avait de bonnes nouvelles.
"J'ai de bonnes nouvelles. La première c'est l'assurance de pouvoir dire que le pire est passé. La seconde, que notre économie sortira de la crise plus saine que quand elle y est entrée. La troisième c'est l'engagement du gouvernement de continuer à agir au bon moment et de façon adéquate", a-t-il souligné.

 

 

 

En 2010, la priorité du gouvernement sera de "renforcer les investissements pour que les rouages de l'économie tournent de façon saine et durable", a ajouté le président.


La croissance du Brésil devrait se renforcer en 2010 pour s'établir à 5,8%, soutenue par la demande interne, a estimé mardi la Banque centrale (BC) dans son rapport trimestriel.

 

Grâce à des réductions d'impôts massives, le Brésil a traversé de façon plus douce que bien d'autres pays les temps les plus difficiles de la crise malgré les problèmes de secteurs clés comme l'automobile ou les appareils ménagers, mais Lula a souligné que l'Etat devait maintenant changer de politique.

 

"Désormais notre effort se porte sur l'augmentation de l'investissement afin de faire tourner les rouages de l'économie de façon saine et durable", a dit le président brésilien dans un discours retransmis à la télévision.

"Lorsque l'investissement augmente, la production augmente, l'emploi et la consommation augmentent et l'économie a besoin de plus d'investissements pour continuer à tourner", a-t-il dit.

 

Il a cité plusieurs mesures déjà annoncées pour relancer l'investissement, dont une augmentation de 80 milliards de reais (44,9 milliards de dollars) des fonds de la banque nationale de développement BNDES et des prêts à taux réduits pour les banques privées pour faciliter le crédit aux particuliers.

 

Il a en outre évoqué une enveloppe de 15 milliards de reais pour la construction navale et le maintien jusqu'en 2014 des aides fiscales pour les fabricants d'ordinateurs.

 

Le gouvernement Lula a lancé en 2007 un vaste programme pour rénover des infrastructures vieillissantes, dont les entreprises locales déploraient les effets néfastes sur leurs activités.

 

La gestion assez conservatrice qui prévaut dans l'économie brésilienne, même pendant ses périodes de forte croissance, a été mise en lumière par la crise que le pays a ainsi subie de façon bien moins violente que ses voisins.

Le Brésil n'est entré qu'en légère récession sur deux trimestres et le consensus des prévisionnistes table sur une croissance d'au moins 5% pour 2010.

 

"Le même modèle qui a vaincu la crise a permis, en seulement sept ans, la création de 12 millions d'emplois, a fait entrer 20 millions de Brésiliens dans la classe moyenne et en a sorti 31 millions d'autre d'une pauvreté abjecte", s'est félicité Lula.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires