Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 16:09

 Après l’euphorie de l’expression démocratique dans les rues du Brésil, l’heure est venue d'en faire une brève analyse politique. La manifestation d’un groupe de jeunes de gauche, nés à Sao Paulo, contre l’augmentation des billets de bus, peut être vue comme la goutte d’eau nécessaire à l'éveil d’une citoyenneté politique. Pendant ces dernières années, l’effervescence de la participation citoyenne au Brésil s'était endormie, comme si les protagonistes qui se sont tant battus en faveur d’une démocratie participative avaient été cooptés ou s'étaient accommodés de la situation, se contentant du rôle des élus de la République. 2013-06-23T010036Z_709281013_GM1E96N0OZ601_RTRMADP_3_BRAZIL.jpg

Les difficultés commencent quand la liste de revendications des organisations sociales relatives à la réforme agraire, à la réforme urbaine, à la réforme du système politique, parmi d’autres, sont mises en attente. Ces organisations combatives luttaient  pour la réalisation d'un projet de société pour le Brésil, basé sur un développement territorial solidaire avec une « durabilité » environnementale, culturelle et politique, mais ces demandes de réformes structurelles seront jugées irrecevables face aux intérêts économiques, aux pressions et aux alliances faites avec d’autres partis politiques conservateurs. Le PT et ses alliés n’ont pas obtenu la majorité, ni au sénat ni  à la chambre des députés. Et de ce fait, les oligarchies, de celles du latifundiaire à celles qui contrôlent les médias et qui sont encore de nos jours bien représentées au congrès national, ont conservé presque intacts leurs privilèges. Les gouvernements de Lula et Dilma ont dû céder à leurs pressions.

 174917625-36226016.jpg

Il semble que le progrès économique et la reconnaissance du Brésil comme une puissance émergente ont conduit le pouvoir exécutif  à s’émerveiller de ce nouveau statut international et à oublier la dette sociale du Brésil qui n’est pas encore soldée. La démocratie n’obéit pas systématiquement à la logique de la prospérité, surtout, quand certains restent en marge du progrès, du bien être social. Une majorité continue à attendre les fruits de ce succès économique; beaucoup restent encore exclus, leur pouvoir d’achat ne leur permettant pas d’accompagner l’augmentation du coût de la vie. C’est suffisant pour déclencher la révolte !  

 


Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires