Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog brunomagniez par : bruno
  •   le blog brunomagniez par : bruno
  • : Blog pour tous les passionnés du Brésil : actualités économiques, sociales et politiques.
  • Contact

Profil

  • bruno magniez

CV

Bruno MAGNIEZ

 
Email : bmagniez@netcourrier.com

 

Docteur en Sciences Economiques

 

Thèse de doctorat Université de Picardie Jules Verne (octobre 2001) :

-          « La place du secteur informel dans l’économie brésilienne : une étude centrée sur le commerce de rue à João Pessoa »
- Thèse sous la direction de B.Lautier, Professeur Université de Paris-I, Panthéon-Sorbonne. Mention très honorable.

-          Jury de thèse : Philippe Hugon, Jaime Marques Pereira, Christian Azais, Bruno Lautier, Christian Palloix


 

Professeur de Sciences Economiques et Sociales


Recherche

24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 11:38

Le style de gouvernance a changé. D'un Lula imprévisible, le Brésil est passé à Dilma Roussef, ex-révolutionnaire. Elle se montre pragmatique et sérieuse.

  congresso-nacional-brasilia-20060713-size-620.jpg

La corruption occupe toujours sa place mais avec Roussef elle est combattue dans la mesure du possible. Roussef a mis 6 ministres à la porte. Un assez joli tableau de chasse pour un an de gouvernement. Mais ce faisant elle s’est créé des difficultés  avec ses alliés politiques.

 

Au Brésil , sauf révolution , en finir avec la corruption est une tâche qui mettra des dizaines d’années peut être même un siècle ! Mais la population applaudit Roussef ce qui est tout de même signe que beaucoup de gens ne veulent plus de corruption dans le pays. Bonne nouvelle donc.

 

Le pays continue de dépendre (trop  à mon avis) de ses exportations de commodities lesquelles représentent maintenant  69,4 % du total. Dieu continue d’être Brésilien puisque la demande de commodities ne diminue pas.

Les taux d’intérêts restent les plus hauts du monde. Actuellement l’équivalent de la prime rate est à 11%. La banque centrale continue d’agir avec indépendance et intervient sur le marché constamment en achetant ou vendant des dollars pour maintenir le taux du dollar qui lui convient par rapport au Real. Bien entendu les banques continuent d’avoir les bénéfices les plus haut du monde.

 

Pendant quelques mois le gouvernement s'est soucié de contrôler l’inflation et a pris des mesures classiques pour  ralentir la croissance. Mais il a déjà changé son fusil d épaule. On joue la croissance " en ce moment ".

Il y a un élément qui aide considérablement la croissance: Ce sont les nouveaux consommateurs. Ils ne se soucient pas de crise, inflation ou croissance. On leur donne les moyens de consommer en leur donnant du crédit sur mois et années. Ils achètent. L'augmentation du PIB pour 2011 devrait atteindre 4 % .

 

presidente-Dilma-Rousseff-nov2011-size-598.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En politique étrangère, Roussef se montre prudente. Pas question avec elle d’aller apporter appui à Ahmadinejad comme le fit Lula. Par contre comme membre des BRICS elle montre réticence à aider l’Europe. Peut être n’as t ‘elle oublié les longues années pendant lesquelles le Brésil était obligé de se plier aux exigences du FMI.

 

En résumé année calme au Brésil. Lula ne manque à personne ou presque. Mais Roussef a montré qu'elle manque de stature politique. Ceci lui portera peut être préjudice lors des prochaines élections. Mais elle a 3 ans devant elle pour montrer plus de force.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno magniez
commenter cet article

commentaires